Amélie Oudéa Castera, présidente du nouveau Comité d’audit de Paris 2024 : « Le coeur de la mission, c’est la gestion des risques »

Un comté d’audit vient d’être installé par Paris 2024. Il comprend 9 membres, dont 3 représentants seront désignés respectivement par le CNOSF, la Ville de Paris et l’Etat. Le Conseil d’Administration de Paris 2024 a désigné aujourd’hui les six autres membres, sur proposition du Président, Tony Estanguet. Ces personnalités bénévoles ont été désignées au regard de leurs compétences et de leurs très grandes expertises dans la gestion de projets complexes ou de très grands événements.

  • Amélie Oudéa-Castéra, Présidente du comité d’audit – Issue de la Cour des comptes, directrice Marketing et Digital du Groupe AXA jusqu’à fin 2017 ;

PWJHFfbD_400x400

  • Jacques Lambert – Issu du corps préfectoral, il a été notamment préfet de la Nièvre, puis préfet de la Savoie pendant les Jeux Olympiques et Paralympiques d’Albertville 1992, avant de prendre successivement la direction générale du comité d’organisation de la Coupe du monde de football France 1998, des postes de dirigeant chez Suez-Lyonnaise des Eaux et iSe Hospitality (Coupe du monde de football 2006), la direction générale de la Fédération française de football (FFF) et enfin la présidence de l’Euro de football France 2016 ;
  • Patricia Langrand – Ingénieure des Mines, précédemment Vice-Présidente de Sopra Steria, ex-membre du COMEX d’Orange et du Conseil National du Numérique ;
  • François Morinière – Actuellement Président du directoire du Groupe Labruyère (holding familiale), et précédemment Directeur général de l’Equipe (groupe Amaury) ;
  • Jérémie Pellet – Actuel Directeur général adjoint de l’Agence française de développement (AFD) ;
  • Catherine Sueur – Inspectrice des finances, elle a occupé des postes de dirigeante à l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), à Radio France, au Groupe Le Monde et au Musée du Louvre.

Pour mieux cerné le rôle de ce comité, nous avons demandé des précisons à sa présidente, Amélie Oudéa Castera.

A quoi sert ce nouveau comité d’audit ?
AOC : Les deux principales missions du comité d’audit sont de s’assurer d’une part de la soutenabilité des engagements et des dépenses de Paris2024, d’autre part que les risques financiers, opérationnels, juridiques, etc. sont à la fois bien identifiés et correctement gérés. Le comité est aussi garant de la fiabilité des méthodes comptables utilisées pour les comptes et l’information financière.

Comment voyez-vous votre mission ?
AOC : Le coeur de la mission, c’est la gestion des risques. Le comité doit être à la fois indépendant du management et dans un dialogue continu et parfaitement transparent avec celui-ci, pour l’aider à maîtriser ces risques au mieux.

En quoi votre parcours va pouvoir être utile dans ce rôle ?
AOC : Je viens de la Cour des Comptes, où j’ai exercé pendant cinq ans les fonctions de magistrate financière. Puis j’ai passé dix ans dans un grand groupe privé, AXA, dont 3 à la tête de la planification financière. Patronne du digital pendant plus de 5 ans dans cette entreprise, j’ai aussi en tête les risques technologiques et data qui pèseront sur l’organisation et le déroulé des Jeux. Et j’ai l’avantage de bien connaître la matière : je suis issue du monde du sport, auquel je suis profondément attachée.

Laisser un commentaire