Michel Callot, président de la FF Cyclisme « Nous devons laisser nos complexes de côté et débrider notre imagination »

Nous vous en avons déjà parlé : « la fédération française de cyclisme (FFC), dans le cadre de sa politique de développement, souhaite renforcer le modèle économique du vélo- loisir en se rapprochant de la très large communauté des pratiquants cyclistes, en essayant de répondre à leurs attentes pour les attirer vers la marque FFC et la prise de licence. La FFC et Alltricks* (Spécialiste de la distribution de vélos, pièces détachées de vélo de route, VTT et BMX sur internet) se sont donc rapprochés pour mettre en place des actions de promotion et de développement vers cette importante « Communauté ». Alltricks sera ainsi autorisé à proposer à la vente des licences à titre individuel à la« Communauté Alltricks » ainsi que des services, des animations, des manifestations de promotion ou des sorties d’entrainement…

Capture d’écran 2018-04-16 à 10.53.00.png

Considérant ce partenariat comme une vraie innovation, nous avons voulu en savoir plus et avons interrogé le président de la FFC, Michel Callot :

  • Vous venez d’annoncer la signature d’un partenariat avec Alltricks, lui permettant de vendre directement des licences sportives aux non-licenciés. Pouvez-vous svp nous expliquer la démarche ?

Le cyclisme est aujourd’hui pratiqué de manière régulière et sportive par plus de 2 000 000 de personnes, mais la FFC n’en regroupe qu’à peine 120 000 à travers ses licenciés. La démarche entreprise grâce au partenariat avec l’entreprise Alltricks vise, dans un premier temps, à faire connaître la FFC auprès de ce public qui nous échappe et dans un deuxième temps à rapprocher une partie de ces pratiquants de notre Fédération grâce à la licence. Pour cela nous avons utilisé avec Alltricks une disposition de nos statuts qui permet à des structures commerciales d’être agréées par notre Fédération. Bénéficier de l’appui d’Alltricks pour proposer certaines de nos licences, c’est bénéficier de la force de frappe et du savoir-faire d’une entreprise de renom qui est capable de diffuser l’information sur ces licences auprès de centaines de milliers de clients potentiels. Bien sûr, cette opération est encadrée quant à la nature des licences qui sont commercialisées et au fait qu’il s’agisse de nouveaux licenciés.

  • Ces licenciés seront-ils rattachés à un club ? 

Les licences que nous commercialisons avec Alltricks fonctionnent sur le même principe que les licences individuelles que nous distribuons déjà via notre site internet depuis plusieurs années.

Notre stratégie consiste clairement à se dire que nous devrons être en capacité demain de capter des licenciés aussi bien par la voie traditionnelle de nos clubs que par des voies plus commerciales. Cela ne remet pas en cause la place fondamentale du club dans notre Fédération, bien au contraire. Ces nouveaux licenciés qui nous rejoindront par la voie commerciale contribueront à alimenter les activités mises en place par nos clubs et une partie d’entre eux intègrera naturellement à terme nos clubs. Finalement, il s’agit simplement d’élargir le vivier.

  • Quels sont les avantages pour Alltricks ?

Plusieurs avantages peuvent être listés pour Alltricks :

  1. Associer la marque Alltricks à l’image de la FFC qui représente une expertise dans le cyclisme
  2. Travailler ensemble sur une cible commune
  3. Fidéliser, en qualité de client, des licenciés FFC (offres spécifiques vers les licenciés et les clubs)
  4. Contribuer à former une communauté Alltricks / licenciés FFC
  • Pensez-vous que cette innovation puisse intéresser d’autres fédérations ? Certaines d’entre elles vous ont-elles sollicitées depuis l’annonce pour connaître les modalités ?

Je pense que chaque Fédération réfléchit aujourd’hui aux moyens de développer son nombre de licenciés et dans beaucoup de cas aux moyens de s’affirmer dans un univers de plus en plus concurrentiel. Dans ce cadre la démarche de la FFC est peut être susceptible d’inspirer d’autres Fédérations et, même si cela n’a pas été le cas à ce jour, je suis bien sur tout à fait disponible pour expliquer notre expérience, la partager et l’enrichir du regard de nos collègues d’autres Fédérations.

  • Envisagez vous d’autres partenariats de ce type avec d’autres distributeurs de cycle ou des marques ? 

Il est difficile de répondre à cette question en l’état. Nous démarrons une expérimentation et nous avons besoin de prendre un peu de recul sur celle-ci pour pouvoir l’analyser.

Par contre, nous tenons ce même discours avec tous nos partenaires que nous essayons de sensibiliser à ce besoin que nous ressentons de bénéficier de leur expertise marketing pour nous aider à mieux nous faire connaître. On peut donc raisonnablement imaginer que des actions, qui pourront d’ailleurs prendre des formes différentes, seront initiées dans les prochains mois. En particulier nous sommes très attentifs à tous les acteurs économiques qui sont en relation avec des lieux ou des formes de pratiques du vélo.

  • Envisagez-vous d’autres innovations pour capter les pratiquants et, ensuite, les licencier ?

Oui, cette action ne sera pas isolée. Nous avons déjà, pour cette année 2018, monté un autre projet avec ASO pour essayer de se rapprocher du public qui participe à leur très grande cyclosportive, l’Etape du Tour, et qui en majorité n’est pas licencié de notre Fédération. D’autres projets suivront et, pour cela, nous devons laisser nos complexes de côté et débrider notre imagination.

*Spécialiste de la distribution de vélos, pièces détachées de vélo de route, VTT et BMX sur internet avec plus de 70 000 références. 90% de son activité concerne la pratique Cycliste. Alltricks est aujourd’hui une des marques leaders du marché avec plus de 750 000 clients, pratiquants femmes et hommes et pour la plupart, non-licencié(e)s.

1 pensée sur “Michel Callot, président de la FF Cyclisme « Nous devons laisser nos complexes de côté et débrider notre imagination »

  1. Il y a un enjeu important de travailler avec les équipementiers pour relayer les services et les animations fédérales.

Laisser un commentaire