Des CNO de 7 pays et 3 continents confirment leur intérêt pour l’organisation des Jeux Olympiques d’hiver de 2026

Communiqué de presse du Comité International Olympique

 

03 avril 2018
Des CNO de sept pays et trois continents confirment leur intérêt pour l’organisation des Jeux Olympiques d’hiver de 2026

Le Comité International Olympique (CIO) a annoncé aujourd’hui que sept Comités Nationaux Olympiques (CNO) avaient officiellement fait part de leur intérêt pour l’accueil des Jeux Olympiques d’hiver de 2026 et que d’autres, parmi lesquels le CNO des États-Unis, pensaient déjà à l’édition de 2030 et aux suivantes. Ce groupe de CNO sera le premier à bénéficier intégralement des réformes engagées dans le cadre de l’Agenda olympique 2020, lesquelles permettent une livraison rationnelle, transparente et souple des Jeux, de la candidature à l’héritage.

Les CNO et les villes en question sont :

2026 :

Comité Olympique Autrichien (Graz)

Comité Olympique Canadien (Calgary)

Comité Olympique Italien (Cortina d’Ampezzo/Milan/Turin)

Comité Olympique Japonais (Sapporo)

Comité Olympique Suédois (Stockholm)

Comité Olympique Suisse (Sion)

Comité Olympique Turc (Erzurum)

« Je me réjouis sincèrement de l’intérêt manifesté par les CNO et les villes pour l’accueil des Jeux Olympiques d’hiver. Le CIO a tourné une page pour ce qui est des candidatures olympiques. Notre objectif n’est pas seulement d’avoir un nombre record de candidatures. Ce que nous voulons au final, c’est choisir la meilleure ville possible pour l’accueil des meilleurs Jeux Olympiques d’hiver pour les meilleurs athlètes de la planète », a confié le président du CIO, Thomas Bach.

La phase de dialogue va se poursuivre avec les villes intéressées et leur CNO. Durant cette nouvelle phase du processus de candidature, le CIO propose aux CNO un soutien accru, des conseils techniques, une assistance en termes de communication et des éléments d’information pour les aider à élaborer le meilleur projet olympique possible. Cette nouvelle approche permet aux villes de proposer des Jeux réalisables favorisant l’héritage. Durant la phase de dialogue, le CIO travaillera avec toutes les villes et leur CNO afin de restreindre le champ des possibles et choisir en définitive la meilleure ville hôte qui soit.

La nouvelle norme offrira également une plus grande flexibilité pour la conception de Jeux qui répondent aux objectifs de développement à long terme de la ville, de la région et du pays. Le processus de préparation sur sept ans a été grandement simplifié et les hôtes bénéficieront d’un soutien accru de la part du CIO et du Mouvement olympique dans son ensemble. L’héritage fait partie des priorités, du tout début de la planification à la livraison et au-delà. Dans le cadre de la mise en œuvre des réformes du CIO, ces éléments seront intégrés à tous les niveaux de la procédure et feront l’objet d’un suivi dès les premières phases de la planification et de l’organisation des Jeux.

« Il n’est guère surprenant de voir autant de villes incroyables se mettre sur les rangs pour l’accueil des Jeux Olympiques d’hiver de 2026 et 2030 », a déclaré le maire de Los Angeles, Eric Garcetti. « Les réformes engagées dans le cadre de l’Agenda olympique 2020 ont donné naissance à un processus de candidature clair, intègre, pour Los Angeles. De nombreuses villes à travers le monde vont bénéficier de ces réformes lorsqu’elles se porteront candidates au cours des mois qui viennent. »

La ville hôte des Jeux Olympiques d’hiver de 2026 sera élue par la Session du CIO en septembre 2019.

Laisser un commentaire