« Eux aussi font le sport français… » : Laurence Mory

Elles/Ils sont DG d’institution sportive, expert du sport business, avocat, chasseur de têtes, DG d’association d’élus locaux, lobbyiste, DTN, ou directeur des sports de collectivité territoriale, ils connaissent le sport français, ses enjeux, ses acteurs mais on les entend peu dans les médias. Olbia le blog a souhaité leur donner la parole afin d’en savoir plus sur leur parcours professionnel, leur vision du sport français, les enjeux de leur institution ou de leur entreprise. Nous poursuivons notre série « Eux aussi font le sport français… » avec Laurence Mory, Présidente de Parcours Conseil.

Laurence.jpg

Peux-tu nous parler de ton parcours ?

C’est ma passion du cheval qui m’a guidé sur mes choix professionnels et même au départ sur mes choix d’études d’ingénieur agro. J’ai commencé par faire du marketing dans une société de répartition et distribution de médicaments vétérinaires avec le lancement de produits de parapharmacie pour les animaux de compagnie et les équidés. J’ai rapidement créé ma boite de conseil en même temps que je devenais éducateur sportif en équitation parce que je voulais me concentrer sur le monde du cheval et j’adorais la transmission et l’esprit portés par le mouvement émergent des poney-clubs. Le conseil m’a amené à intégrer la fédération française d’équitation quelques années qui ont été absolument passionnantes : lancement, construction et développement du parc équestre fédéral, création des principaux événements du parc devenus phares comme le Championnat des Clubs (Open de France), le Grand Tournoi des sports d’équipes et le Meeting des Propriétaires, lancement des journées pédagogiques, création de la revue fédérale, réorganisation administrative.

Et puis mon envie de voyages m’a repris pour reprendre les activités de conseil que j’avais mises en sommeil. Je me suis alors consacrée à la structuration de ce métier par le biais du syndicat professionnel de l’ingénierie touristique et de loisirs et en participant à la création d’un réseau, Champ Libre Consultants, que je préside et qui rassemble des experts dans les domaines de l’environnement, du patrimoine, de la culture, du tourisme, de la qualité, des circulations douces, de l’halieutique et du sport.

Que fait Parcours conseil précisément ?

Parcours Conseil ne fait que du sur-mesure à la demande de maîtres d’ouvrage publics ou privé : nous les accompagnons pour mieux définir leurs projets, être sûrs qu’ils répondent à un souhait et vérifier les aspects économiques jusqu’aux propositions de montages financiers et juridiques. Parcours intervient sur des sujets extrêmement variés qui touchent le développement touristique et les loisirs, comme actuellement la création d’un parcours scenographié au Haras d’Hennebont pour faire entrer le grand public dans un lieu perçu comme réservé, ou l’amélioration de zones sensibles comme actuellement une réflexion avec la ville de Calais sur la requalification de l’ancien terrain de la « Jungle » ; le cheval est toujours notre fil rouge car il nous a permis d’entrer dans tous les domaines de la vie quotidienne.

Quel est ton quotidien ?

Nous intervenons partout, donc je passe mon temps à voyager, en France et aussi à l’étranger. Mon plus grand plaisir est de découvrir de nouvelles régions et surtout les gens qui vont avec. Mon métier est fait de concertation, d’écoute et il m’offre la possibilité de rencontrer des gens extraordinaires qui agissent pour le développement de leur territoire souvent avec beaucoup de créativité. J’adore ça car c’est ce qui caractérise mon parcours : la joie de tout le temps imaginer des choses nouvelles en m’inspirant de ce que j’ai vu ailleurs. Par exemple, nous sommes allés créer un poney-club en Chine, avec le savoir-faire français, et les chinois m’ont fait prendre conscience de la nécessité économique et sociétale d’inventer des équipements polymorphes et inclusifs.

Que penses-tu que Paris 2024 va apporter dans ton domaine ?

On connaît bien le pouvoir du sport et de l’événementiel pour mobiliser des équipes autour de projets de territoires. C’est l’opportunité pour nous de proposer à nos clients de nouvelles façons d’animer et de structurer, avec le levier formidable des Jeux.

Laisser un commentaire