Le CIO adopte une nouvelle approche pour le processus de candidature aux Jeux Olympiques d’hiver de 2026

CIO-logo
Dans le droit fil de l’Agenda olympique 2020, la feuille de route stratégique pour l’avenir du Mouvement olympique, la nouvelle procédure de candidature s’appuie sur une flexibilité accrue et un dialogue approfondi avec le CIO et le Mouvement olympique. La procédure a été révisée et repensée afin de permettre aux villes et aux CNO d’accueillir des Jeux Olympiques d’hiver plus durables, réalisables et rentables, correspondant à leurs objectifs à long terme sur les plans local, régional et national.

Une approche en deux phases

La procédure de candidature aux Jeux Olympiques d’hiver de 2026 se traduit par une réduction de la charge de travail pour les villes candidates, avec moins de livrables, et comprend deux phases :

• Une nouvelle phase de dialogue, d’un an, sans engagement (octobre 2017 à octobre 2018) donnera aux villes et aux CNO intéressés l’occasion d’engager un dialogue avec le CIO afin d’évaluer les avantages et les exigences liés à l’accueil des Jeux Olympiques d’hiver de 2026.

Les villes n’auront pas à soumettre de propositions ou garanties officielles, ni à faire de présentations. Le CIO et le Mouvement olympique vont adopter une approche plus proactive, en assistant et en soutenant les villes bien avant que des engagements ne soient pris, en envoyant des équipes d’experts techniques sur place pour les aider à élaborer leurs projets olympiques. Le coût de l’aide fournie à toutes les villes sera entièrement assumé par le CIO.

En octobre 2018, la Session du CIO, sur recommandation de la commission exécutive, invitera un certain nombre de villes intéressées à prendre part à la phase de candidature.

• Une phase de candidature officielle raccourcie (octobre 2018 à septembre 2019) avec des procédures simplifiées afin de permettre aux villes candidates retenues de travailler en étroite coopération avec le CIO pour veiller à ce que la meilleure solution possible en termes de livraison des Jeux et plans pour l’héritage à long terme soit proposée.

Les villes candidates n’auront à soumettre qu’un seul dossier de candidature, à échéance en janvier 2019, et le nombre de questions figurant dans le questionnaire de candidature a été réduit d’un tiers.

Un soutien accru de la part du CIO

Le Contrat ville hôte 2026 sera publié en juillet 2018. Il prévoit une contribution du CIO à la réussite des Jeux d’un montant estimé à 925 millions d’USD, calculé sur la base des revenus provenant des droits de diffusion et du programme TOP, des services de diffusion hôte fournis par OBS (services olympiques de radio-télévision) et des activités de transfert des connaissances.

La nouvelle procédure de candidature pour les Jeux Olympiques d’hiver de 2026 met à profit les recommandations du groupe de travail sur l’analyse stratégique des Jeux Olympiques d’hiver composé de membres du CIO, de représentants des sept Fédérations Internationales de sports d’hiver, des Comités Nationaux Olympiques, des olympiens pratiquant des sports d’hiver, des partenaires TOP, de l’administration du CIO ainsi que d’experts. Le groupe de travail a axé sa révision des Jeux Olympiques d’hiver sur leur caractère unique et leurs spécificités, en accordant une attention toute particulière aux questions liées à la durabilité, à l’héritage et au processus de candidature et d’accueil des Jeux.

Désireux d’apporter un soutien accru aux organisateurs des Jeux, le CIO a lancé une initiative baptisée « Gestion des Jeux à l’horizon 2020 », laquelle vise à réduire le coût et la complexité des Jeux Olympiques d’hiver. Ce train de mesures aidera les comités d’organisation, dès les prémices de leur projet et tout au long de leur cycle de vie, à rationaliser leur planification, mieux exploiter l’expérience technique des FI et des CNO, améliorer l’aménagement des sites et adapter le niveau de services à leurs besoins réels et à leur utilisation.

 

Laisser un commentaire