Eux aussi font…Paris 2024 ! avec Camille Reinauld

Nous y sommes. Dans quelques heures, Paris sera officiellement ville hôte des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. nous poursuivons notre série Eux aussi font…Paris 2024 ! avec Camille Reinauld, Conseillère Relations institutionnelles

FullSizeRender

Quel a été votre parcours avant d’intégrer Paris 2024 ?

J’ai découvert l’univers Olympique à Londres. Pour chaque édition des Jeux, la France nomme un Attaché Olympique, qui est le référent sur place pour le Comité Olympique français, le Ministère des Sports et le Ministère des Affaires étrangères.

Pour les Jeux de Londres, c’était Michaël Aloïsio – qui est aujourd’hui directeur général adjoint de Paris 2024. J’étais chargée de mission auprès de lui. Concrètement, ça voulait dire aussi bien préparer des notes pour l’Ambassadeur de France, accueillir ministres et parlementaires français venus observer la préparation des Jeux, que recruter des volontaires pour le Club France.

J’ai adoré cette expérience et je n’ai plus quitté le monde du sport depuis : j’ai travaillé auprès de Thierry Rey lorsqu’il était Conseiller sport, jeunesse et vie associative à l’Elysée sous la présidence de François Hollande, puis j’ai rejoint le cabinet de Thierry Braillard lorsqu’il était secrétaire d’Etat aux Sports. Avant de retrouver les anneaux en octobre 2015, en rejoignant Paris 2024. Il y a deux ans déjà !

Parlez-nous de votre rôle au sein du Comité de candidature…

Mon rôle a été d’accompagner les acteurs institutionnels – les collectivités, notamment celles qui accueilleront des sites de compétition ou d’hébergement pendant les Jeux, les parlementaires… – pour les tenir informés et les impliquer à chaque étape de la candidature.

Et dans la dernière ligne droite, j’ai participé à l’écriture des discours des leaders de Paris 2024 pour nos présentations devant les membres du CIO à Lausanne, en juillet, puis à Lima, aujourd’hui.

Quel est votre meilleur souvenir durant cette campagne ?

C’est difficile de choisir… Un de mes meilleurs souvenirs c’est sûrement notre présentation à Lausanne en juillet dernier. Lausanne, c’était la course parfaite, toutes les planètes étaient alignées. Le film 24 words for Paris était puissant, et tous les speakers ont embarqué l’auditoire. C’était la première fois que Tony Estanguet racontait son histoire avec son frère, qui a été son modèle, puis son rival sportif, et finalement l’entraineur avec lequel il a décroché son troisième titre Olympique à Londres. C’était très émouvant.

Si vous deviez résumer en un mot cette aventure ?

Ce serait un chiffre : 24

Parce que 2024 est devenu notre obsession. On s’est mis à voir des 24 partout ! Et parce que j’ai l’impression que depuis deux ans, on a passé 24 heures sur 24 sur ce projet. Je n’ai jamais vu une équipe aussi engagée. Vous pouviez passer au Comité de candidature à minuit comme à 7h du matin, la semaine comme le weekend, il y avait toujours quelqu’un.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s