Eux aussi font…Paris 2024 ! avec Valentin Boutoille

A la veille de l’annonce de la ville hôte des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, nous poursuivons notre série Eux aussi font…Paris 2024 ! avec Valentin Boutoille, Chef de projet Editions & Infographies 

Boutoille-Valentin_PH2_5714.JPG

Crédit : Paris 2024 / KMSP

Quel a été votre parcours avant d’intégrer Paris 2024 ?
Après l’obtention de diplômes en Sciences Humaines et en Design Graphique, j’ai intégré le groupe 3SI en 2008.  Au sein de différentes marques du Groupe, en France puis en Belgique, j’ai eu en charge le graphisme textile avant évoluer vers le développement du design digital.
Parlez-nous de votre rôle au sein du Comité de candidature…
Il y a quelques mois, en indiquant à un interlocuteur mon rôle au comité, Etienne Thobois, notre directeur général m’a présenté ainsi : « Valentin, son travail c’est de rendre cette candidature jolie ». 
C’est s’en doute  la plus juste (et la plus élégante aussi) définition des missions qui m’ont été confiées.
Au sein de l’équipe Marque, et en charge des Editions et des Infographies, je dois faire vivre,  adapter, évoluer l’identité visuelle sur les multiples supports dont le Comité a besoin pour valoriser notre projet.
Cela va des dossiers de candidature et autre document remis au CIO en passant par l’habillage de nos événements, campagne d’affichage, les créas pour le digital, les plans de notre concept, ou tout autre livrable à destination de la presse… bref un métier génial où on ne fait jamais deux fois la même chose !
Quel est votre meilleur souvenir durant cette campagne ?
Difficile de ne retenir qu’un souvenir de ces 2 années…
Une image parmi tant d’autres, c’est le dévoilement de notre signature  « Venez Partager – Made for Sharing » sur la Tour Eiffel scintillante et s’illuminant aux couleurs de notre candidature le 3 février dernier… des étoiles pleins les yeux.
Au delà ce que je retiens surtout c’est un vrai esprit d’équipe au sein de laquelle beaucoup d’émotions, de sourires, d’éclats de rire ont été partagés ; une véritable source d’énergie pour se dépasser et donner le meilleur de soi dans cette course.
Si vous deviez résumer en un mot cette aventure ?
Un Rêve d’enfant !
Ça fait quatre mots, mais c’est le meilleur résumé.
Prendre part à cette aventure olympique, c’est pour moi avoir eu la folle chance de prolonger un émerveillement d’enfant qui, en 1992, a regardé à l’écran une flèche voler pour embraser la vasque de Barcelone.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s