De notre « espion » à Lima…1° épisode

Lima, J-1 dans la grisaille locale.

Arrivés hier soir et accueillis par Bernard Lapasset, les élus du sport français et autres acteurs de la candidature Paris 2024 ont eu droit à un mot d’accueil mais surtout de remerciements de la part de Denis Masseglia (Président du CNOSF), Anne Hidalgo et Tony Estanguet, dans l’ordre, aux côtés de Guy Drut, qui s’affiche modestement mais ne s’exprime pas. On évoque la victoire, un centenaire, mais en off. Pas question de fanfaronner avant le vote du 13. Un « Paris est magique » de Denis Masseglia (de la part d’un Marseillais…), un clin d’œil appuyé d’Anne Hidalgo à Thierry Braillard comme ministre des prémices de la candidature et un « Que de chemin depuis ma retraite sportive » extatique de Tony Estanguet, le « patron de Paris 2024 » tel que l’a qualifié le président du CNOSF.

DJfqzZgW4AAxpUU.jpg

Les Français étant répartis sur quatre hôtels, dont trois principaux, le dernier étant réservé aux bid leaders pris en charge par le CIO, Valérie Fourneyron, arrivée pourtant par le même vol n’était pas présente à la réception, pas plus que les deux géants du judo français, David Douillet et Teddy Riner ou même Valérie Pécresse, présidente de la Région Ile de France, partie prenante de la candidature.

 

Laisser un commentaire