PROJET « BOBSLEIGH FRANCE 2018 » : EN PISTE POUR LES JO DE 2018

PROJET « BOBSLEIGH FRANCE 2018 » : EN PISTE POUR LES JO DE 2018 

Capture d’écran 2015-12-16 à 23.05.01

Lundi 14 décembre à La Plagne, sur le site de la piste olympique de 1992, le CNOSF et la FFSG ont officialisé le lancement du projet BOBSLEIGH FRANCE 2018, dont l’objectif est le développement et la construction de bobsleighs 100% français pour les Jeux Olympiques de PYEONGCHANG 2018.

Ce projet ambitieux, intitulé « Génie industriel + excellence sportive, une aventure française », s’inscrit dans le renouveau du bobsleigh en France.

La présentation s’est déroulée en présence de Jean Luc BOCH, maire de Macôt La Plagne, Denis MASSEGLIA, président du CNOSF, Thierry SOLER, directeur technique de la FFSG, Jean Pierre MOUGIN, vice-président du CNSOF et président du comité de pilotage du projet, Bruno MINGEON responsable de l’équipe de France de bobsleigh et de la partie sportive du projet, Pascal BAHUAUD, chef du projet et chercheur à l’INSA de Lyon, du staff et des athlètes de l’équipe de France.

Le président du CNOSF a rappelé l’enjeu pour la France de briller au plus haut niveau mondial dans une discipline aussi exigeante technologiquement que le bobsleigh. Il a indiqué que le défi était relevable grâce au savoir-faire industriel français et en particulier grâce aux entreprises rhônalpines fortement impliquées dans le projet.

Sans-titre-3_5065_fr

Actuellement, Bobsleigh France 2018 bénéficie de l’engagement majeur des sociétés Bontaz et Tessier Technique, entre autres.

Le projet est organisé autour d’un comité de pilotage structuré sur le modèle de l’industrie automobile et qui travaille en étroite collaboration avec l’ensemble de la partie sportive.

La fédération, totalement engagée, soutient l’équipe sportive dans son rôle de mise au point des nouvelles machines mises à leur disposition.

Deux nouveaux bobsleighs, un à deux et un à quatre, sont en cours de développement grâce à un ensemble de moyens scientifiques de pointe, dont un simulateur numérique reproduisant la piste de La Plagne et des systèmes de mesures embarqués. Les premiers tests doivent avoir lieu courant mars sur la piste de la Plagne.

Tout est réuni pour que ce projet devienne réalité même si de nouveaux partenaires restent toutefois nécessaires pour assurer la pérennité de cette belle aventure 100 % française.

Contact presse : communication@ffsg.org

Laisser un commentaire