Beijing élue ville hôte des Jeux Olympiques d’hiver de 2022

Capture d’écran 2015-07-31 à 11.58.05

Le Comité International Olympique (CIO) a choisi aujourd’hui Beijing, République populaire de Chine, comme ville hôte des Jeux Olympiques d’hiver de 2022.

La capitale chinoise l’a emporté sur Almaty, République du Kazakhstan, à l’issue du vote tenu lors de la 128e Session du CIO à Kuala Lumpur. Beijing a rassemblé 44 voix contre 40 pour Almaty.

Ainsi, Beijing deviendra la première ville de l’histoire à organiser à la fois des Jeux d’été et d’hiver, après la réussite de l’édition 2008 des Jeux de l’Olympiade.

Immédiatement après l’élection et l’annonce du résultat, des représentants de Beijing et le président du CIO, Thomas Bach, ont signé le Contrat ville hôte 2022 qui peut être consulté ici (en anglais). C’est la première fois que le contrat avec une ville hôte est rendu public, cette démarche étant le fruit des recommandations de l’Agenda olympique 2020 – paquet de réformes qui a considérablement modifié le processus de sélection des villes organisatrices des Jeux.  

Beijing souhaite utiliser les Jeux pour accélérer le développement d’un nouveau pôle sportif, culturel et touristique, et accroître l’intérêt pour les sports d’hiver dans cette région de Chine septentrionale où vivent plus de 300 millions d’habitants. 

La procédure de candidature pour l’accueil des Jeux d’hiver de 2022 avait certes été lancée bien avant l’adoption de l’Agenda olympique 2020, mais les réformes engagées ont déjà eu un impact significatif sur le projet olympique de Beijing. Ces réformes mettent fortement l’accent sur la durabilité, l’héritage et la transparence, et donnent davantage la possibilité aux villes de concevoir des Jeux adaptés à leurs besoins plutôt que de devoir s’efforcer de respecter un modèle préétabli.  

Beijing a profité de la flexibilité que procure l’Agenda olympique 2020 pour améliorer ses plans et réduire ses coûts. La ville fera très largement appel aux installations existantes, notamment celles construites pour les Jeux Olympiques de 2008, comme le célèbre stade du « Nid d’oiseau ». 

Le budget proposé par Beijing pour les investissements liés à l’aménagement des  villages olympiques, des sites sportifs et autres infrastructures s’élève à  1,5 milliard de dollars (USD) – ce qui en ferait des Jeux nettement moins onéreux que ceux du passé. Quant au budget de fonctionnement, il devrait être entièrement couvert par les recettes de la vente de billets, les parrainages commerciaux et autres revenus de marketing. Et avec la contribution supplémentaire d’environ 880 millions de dollars (USD) que devrait verser le  CIO pour soutenir l’organisation des Jeux Olympiques d’hiver de 2022, Beijing compte  bien  parvenir à l’équilibre budgétaire et même dégager un bénéfice.

Par ailleurs, un usage post-olympique a déjà été attribué à tous les sites permanents afin d’assurer que les investissements relatifs aux Jeux produisent des effets bénéfiques pour plusieurs années à venir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s