« Esprit Sport » se prend aux Jeux

Esprit Sport est un réseau fédérant les jeunes nés dans les années 80/90 et travaillant dans le monde du sport. Créé fin 2012, le réseau, qui était à l’origine destiné aux moins de 30 ans, a fait évoluer son positionnement pour devenir une communauté générationnelle et intemporelle pour les professionnels du sport nés dans les années 80/90.

Outre le critère de l’année de naissance, la principale condition, d’après les responsables du club, pour rejoindre le réseau est d’être en poste (CDI ou CDD) dans le monde du sport mais ils restent ouverts au cas par cas.

Les membres du réseau se rassemblent principalement lors d’ « Apéros Esprit Sport » mais également lors d’événements spécifiques et grâce à leurs outils digitaux, comme le groupe Linkedin Esprit Sport et le compte twitter @esprit_sport.

En mai dernier, le Comité français du sport international (CFSI) lançait une étude pour réfléchir sur l’opportunité pour la France de se porter candidate à l’organisation des Jeux Olympiques pour 2024 ou 2028. 12 ateliers thématiques étaient ainsi créés et un appel à contribution en ligne était mis en place pour laisser la possibilité à toute personne de participer au débat. La restitution des travaux a eu lieu mardi 4 novembre dernier au siège du CNOSF, à la maison du sport français.
Afin de contribuer à cette vaste concertation, Esprit Sport avait décidé de formuler 8 propositions sur le sujet document complet consultable ici : http://www.sportbuzzbusiness.fr/wp-content/uploads/2014/11/Contribution-JO-Réseau-Esprit-Sport.pdf) :

1 – Les Jeux Paralympiques avant les Jeux Olympiques

2 – un événement régional au service de l’olympisme

3 – A chaque collège son pays.

4 – Tous au sport !

5 – La réalité virtuelle comme outil de promotion et de développement

6 – La finale du 100 m sur les champs Elysées !

7 – Des conseils civils parties prenantes de l’organisation des JO

8 – Un Fan Park au champs de Mars pour les remises de médailles

Dans un communiqué de presse, Esprit Sport évoque l’idée que « le projet d’Olympic Tour (évoqué mardi dernier) comme outil « expérientiel » pourrait se coupler à l’événement régional inter-sportif proposé par Esprit Sport. De la même manière, la volonté de mobiliser et de faire vivre les Jeux sur tous les territoires pourrait être alimentée par les propositions digitales d’utilisation de la réalité virtuelle et de reproduction holographiques des épreuves sportives. Sans compter les propositions plus transversales sur le développement de la pratique sportive ou sur le lien entre sport et éducation. »
Il est intéressant que cette génération propose des idées et contribue au débat. Ils seront peut-être, dans 12 ans, des membres importants du comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024…

Laisser un commentaire