Innovation, santé et influence : Natural Grass, la start-up du sport qui monte

Qui suis-je ?

J’ai 6 ans, je suis française, on a déjà parlé de moi dans l’Equipe (http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Quand-les-pelouses-changent-d-aire/388009), je côtoie les plus grands joueurs de football du monde et mes soeurs ainées, bien moins innovantes que moi, ont occasionné de nombreux reports de match et des blessures évitables.

Je suis…Je suis… la pelouse hybride, entre autres, du Stade Vélodrome de l’OM et de l’Emirates Stadium d’Arsenal.

Capture d’écran 2014-09-10 à 08.46.52

Fondée en 2009 par Bertrand Picard (ESSEC, avocat, banquier d’affaire à Londres), 34 ans, Natural Grass (http://www.naturalgrass.com) est une start-up française qui pourrait bien devenir rapidement leader mondial dans son secteur.

Son atout ? AirFibr, pelouse 100% naturelle enracinée dans un substrat artificiel, qui est la toute dernière innovation dans le domaine des sols sportifs hybrides. Cette technologie est destinée aux terrains d’honneur et d’entraînement des clubs de football et de rugby de haut niveau, pour lesquels elle a été spécifiquement conçue.

Plus résistante, cette pelouse est, aussi et surtout, moins traumatisante pour les joueurs de football et de rugy que les pelouses naturelles et les synthétiques 3° génération.

En effet, une étude scientifique, menée notamment par le Pr Patricia Thoreux, responsable de l’équipe « Sport, Santé et Biomécanique » du laboratoire de biomécanique de l’école des Arts et métiers Paris Tech et de l’INSEP, a testé ces trois types de sols et les conclusions sont très claires : que ce soit les blessures par chute ou les lésions du ligament croisé antérieur sans contact (changement de direction et réception de saut par exemple), la pelouse hybride de Natural Grass présente les meilleures statistiques. 

Par ailleurs, pour continuer d’augmenter l’influence du sport français dans le monde, outre les élus et les salariés français des fédérations internationales et les événements sportifs prestigieux organisés en France, il pourrait être utile de s’appuyer sur ces entreprises françaises qui vendent leur produit innovant à l’étranger et qui ont leur propre réseau d’influence…

En ces temps de crise économique et de confiance, il est réconfortant de voir des PME innovantes, et dans le sport !, prendre des risques et que cela paie. 

 

 

Laisser un commentaire