Tour Auto, Tour de France a la voile : d’autres événements sportifs pour valoriser les territoires (2/2)

Le Tour de France cycliste, c’est 21 étapes, 500 médias, 100 chaines de télé, 2000 journalistes accrédités… et des collectivités territoriales qui se battent pour être ville-étape. Course mythique, aux retombées médiatiques incomparables, le Tour phagocyte-t-il toutes les ambitions et les budgets des élus locaux ?

Deux autre événements sportifs itinérants semblent tirer leur épingles du jeu : le Tour Auto, que nous avons traité hier et le Tour de France à la voile, l’objet de cet article.

Le Tour de France à la voile, créé en 1978, est une épreuve nautique itinérante. Il a été racheté en 2012 par ASO, propriétaire notamment du Tour de France cycliste, du marathon de Paris, du Dakar. L’édition 2013 a été un succès populaire et sportif.

Tout le mois de juillet (du 1 au 25), la compétition a attiré du monde sur les plages des villes ayant accueilli une des 11 étapes, comme Dunkerque, Lorient, Dieppe ou Deauville.
Le public (200 000 visiteurs au total), composé de vacanciers, d’amateurs de voile ou de sport en général, apprécie particulièrement les villages-animations (stands ludiques et pédagogiques, rencontres avec les marins, animations et jeux gratuits, retransmission des régates en direct sur écran géant). Un spectateur reste en moyenne 2h sur place. Avec 12 millions de francais qui se disent intéressés par la voile selon une étude Repucom ( http://www.ffvoile.fr/ffv/web/ffvoile/documents/Extrait_Etude_FFVoile.pdf) commanditée par la fédération français de voile, la fréquentation devrait poursuivre sa croissance.

Les retombées médiatiques sont également au rendez-vous, portées par un vainqueur 2013 emblématique, Franck Cammas : 102 médias présents, 1255 articles de presse, plus de 110h de diffusion TV dans 190 pays …

Une ville comme celle de Dunkerque, grand-départ du Tour 2013, peut être satisfaite de l’opération : 74 % des spectateurs estiment que le partenariat de la ville avec le Tour de France à la voile a un effet sur l’image de la ville.

Jean Galfione, le perchiste champion Olympique en 96 à Atlanta, qui s’est reconverti dans la voile, sera présent lors de l’édition 2014 qui verra ses dates coïncider avec les départs des vacances d’été. De plus, afin de renouer avec la philosophie originelle du Tour, les organisateurs ont décidé d’ajouter une classe de bateaux plus maniables et moins onéreux pour permettre aux amateurs de participer, le Grand surprise.

Plus de marins de haut niveau et/ou célèbres, retour vers l’histoire du Tour avec la participation d’amateurs, modification du calendrier pour devenir l’événement sportif de l’été sur les plages françaises, organisation « ASO » héritées de ses épreuves majeures, de nombreux français intéressés par la voile, le cocktail devrait être détonnant et séduire de plus en plus les élus locaux en recherche d’animation, de notoriété, d’attractivité touristique et de développement économique.

http://www.tourvoile.fr/fr/2014/homepage.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s