14 élus qui vont changer le sport français en 2014 – N°6. Valérie Fourneyron : de la continuité au Ministère des Sports ?

On dit souvent que les hommes et femmes politiques français se préoccupent peu du sport. Certains d’entre eux jouent pourtant un rôle fondamental dans son développement et son financement. Et parfois sans même que le monde du sport s’en rende compte ! Pour débuter l’année 2014, Olbia – Le blog vous présente donc 14 élus politiques, locaux et nationaux, de gauche et de droite, qui devraient marquer le sport français durant les prochains mois.

Valérie Fourneyron, Ministre des Sports, de la Jeunesse, de l’Education populaire et de la Vie associative

Ce qui va se passer en 2014. La Ministre des Sports devra relever trois grands défis durant l’année qui vient. Elle représentera d’abord la France aux Jeux olympiques de Sotchi. Cette mission diplomatique aura une sensibilité politique toute particulière compte tenu des polémiques récentes sur les atteintes aux Droits de l’Homme en Russie, le coût gigantesque des Jeux et les menaces terroristes existantes. Valérie Fourneyron devra trouver le bon équilibre : exprimer les préoccupations du Gouvernement français tout en ménageant ses hôtes russes et le Comité international olympique (qui ne voudra pas voir ses Jeux critiquer trop durement). Une forte actualité législative attend également la Ministre. Avant de partir à Sotchi, elle présentera le 30 janvier son projet de loi de modernisation du sport devant le Conseil national du sport. Ce sera le début d’un long marathon de consultations avant l’examen du texte au Parlement d’ici la fin de l’année. Parallèlement, Valérie Fourneyron devra aussi durement batailler en prévision de la loi de finances pour l’année 2015 (qui sera débattue à l’automne 2014). Le Président de la République a annoncé de nouvelles coupes dans les dépenses publiques et chaque ministère peut donc trembler pour son budget… Enfin, comme tous les membres du Gouvernement, l’ancien Maire de Rouen attendra l’éventuel remaniement ministériel qui pourrait suivre les élections municipales ou européennes. Nicolas Sarkozy aimait tellement ses Ministres des Sports qu’il a souhaité en avoir cinq en cinq ans… François Hollande fera-t-il le choix d’une plus grande stabilité ?

Quel enjeu pour le sport français ? La question du remaniement ne concernera pas uniquement l’avenir individuel de Valérie Fourneyron. Elle déterminera aussi la capacité du Ministère des Sports à disposer de suffisamment de temps (une ressource rare en politique) pour mettre en œuvre les réformes préparées depuis mai 2012. Le Ministère est passé en 15 ans d’un modèle très stable (Marie-Georges Buffet et Jean-François Lamour sont chacun restés 5 ans en poste, de 1997 à 2007) à l’incroyable précarité du quinquennat Sarkozy. Le maintien de Valérie Fourneyron, en place depuis un an et demi, apporterait à cet égard une certaine constance. L’inscription dans la continuité de l’action sportive de l’Etat serait une des meilleures manières de favoriser la mise en œuvre de réformes importantes. Car comment transformer le sport français, y compris dans le sens d’une plus grande autonomie du mouvement sportif, en changeant de Ministre tous les 18 mois ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s