14 élus qui vont changer le sport français en 2014 – N°12. Valérie Pécresse : les JO, un enjeu régional ?

On dit souvent que les hommes et femmes politiques français se préoccupent peu du sport. Certains d’entre eux jouent pourtant un rôle fondamental dans son développement et son financement. Et parfois sans même que le monde du sport s’en rende compte ! Pour débuter l’année 2014, Olbia – Le blog vous présente donc 14 élus politiques, locaux et nationaux, de gauche et de droite, qui devraient marquer le sport français durant les prochains mois.

Valérie Pécresse, Députée des Yvelines

Ce qui va se passer en 2014. Valérie Pécresse pourrait bien être l’invitée surprise du débat sur une éventuelle candidature française aux Jeux olympiques de 2024. L’attention se porte aujourd’hui sur les élections à la Mairie de Paris en mars prochain, mais les élections régionales de 2015, dont la campagne commencera à l’automne, auront également leur importance. A gauche, le candidat socialiste (que ce soit Jean-Paul Huchon, le président actuel de la Région, ou un autre) devrait certainement s’aligner sur la position du Président de la République. A droite, comme en 2008, c’est Valérie Pécresse qui conduira l’opposition dans un combat électoral qui s’annonce serré. La députée des Yvelines et ancienne Ministre du Budget ne s’est pas encore exprimée sur la question des JO. Elle fait cependant partie à droite de ceux qui appellent le plus vigoureusement à une réduction des dépenses de l’Etat et des collectivités territoriales. Comment jugera-t-elle dans cette perspective l’hypothèse d’une candidature ? Estimera-t-elle que les retombées économiques attendues pourront équilibrer le coût d’organisation des Jeux (qui se chiffrera en milliards d’euros) ? En fera-t-elle un thème de campagne aux élections régionales ?

Quel enjeu pour le sport français ? La Région Ile-de-France reste un acteur clef dans l’optique d’une candidature aux Jeux olympiques, notamment en ce qui concerne les questions de financement et de transports. Ce dernier sujet est un domaine de compétence du Conseil régional et est particulièrement important car les réseaux de transports publics existants ou à venir (Grand Paris Express) conditionneront le choix des sites olympiques. La création de la Métropole du Grand Paris, prévue le 1er janvier 2016, ne changera pas la donne sur ce point. Elle ne devrait englober que la Ville de Paris et les trois Départements de la petite couronne (certains sites olympiques, comme le vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines, n’en font donc pas partie) et elle n’aura pas la responsabilité des transports.

Laisser un commentaire